Ulysse part en voyage : il n'y a pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va

Publié le par cj-coach

Depuis longtemps Ulysse préparait ce voyage qui devait changer sa vie. Il avait appris à parler plusieurs langues. L’endroit à visiter importait peu ; ce qui était important, pour lui c’était de partir.
Les difficultés commencèrent  lorsqu’il se présenta à l’agence pour réserver son billet d’avion. Le conseiller en voyages lui posa les questions habituelles, puis vint le temps de déterminer la destination de son périple.

 "Je ne veux pas aller au Mexique, ni en Grèce , ni en Italie, ni même au Pakistan ". dit Ulysse.
"Où irez vous alors ?" interrogea l’agent
"Sûrement pas en Angleterre , dit notre ami, ni en Afrique, ni en Australie, ni en Allemagne."
"Ça ne nous avance pas de savoir où vous ne voulez  pas aller, dit le spécialiste, de plus en plus décontenancé ; il nous faut savoir où vous désirez vous rendre."
"Je ne m’intéresse pas à l’Espagne ni au Portugal, dit Ulysse , ni à la Russie ou Indes."
Se rendant compte alors de l’impasse dans laquelle il se trouvait , notre futur touriste , l’air penaud, décida de retourner chez lui .
Cette nuit là, il fit un rêve au cours duquel il se retrouva dans un aéroport à regarder les départs successifs des avions.

Il aperçut soudain à ses côtés le grand Lindberg, le premier pilote à avoir traverser l’Atlantique en 1927, qui s’adressait à lui : « les avions sont prêts à aller n’importe où , disait il. C’est le pilote qui doit décider de l’endroit où l’appareil se posera . »
Peu après notre ami se réveilla en sursaut et il se rendormi très tard.
Au matin il avait réalisé l’importance de bien connaître sa destination avant de partir en voyage.

cj-coach

Ulysse part en voyage : il n'y a pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Run Coaching 09/05/2014 15:43

C'est une idée très important de partir tout simplement pour le plaisir.