le critique intérieur, un ennemi qui vous veut du bien

Publié le par cj-coach

le critique intérieur, un ennemi qui vous veut du bien

Vous êtes-vous déjà dit à l’intérieur de vous-même :

"Tu es nul(le), tu es minable, au-dessous de tout ..."
"Rien ne va chez toi : tu es trop gros, trop maigre, trop moche, trop bête ..."
"Ces vêtements sont moches, tu as l’air ridicule ..."
"Tu n’aurais pas dû dire cela, envoyer ce mail, aller à ce rendez-vous"
"J’aurais dû parler mieux, me comporter différemment"  

Si vous avez déjà entendu une de ces phrases à l'intérieur de vous-même, il y a quelques chances que vous  connaissiez bien votre critique intérieur !

Le Critique Intérieur, qui est-il ?
"Critique intérieur, démon, dragon, saboteur interne"
, il s'agit de la même personne qui à certains moments nous gâche la vie. 

Comment s'y prend-il ?
Cette "petite partie de nous-même" sait utiliser le pouvoir des mots. Un de ceux qu’il apprécie particulièrement est le mot "erreur" et les expressions  « j’aurais dû » ou « je n’aurai jamais ... » et cela fait mouche à tous les coups!

A quoi sert-il ? Dans ces conditions « à rien » me répondrez-vous !
Paradoxalement, cette petite partie de nous-même qui s’exprime ainsi sert à nous protégez de la honte et de la souffrance. Son angoisse ? Que nous ne réussissions pas dans la vie et que nous ne soyons ni accepté, ni aimé par les autres. Il veut que nous soyons heureux mais il s’y prend mal ...
Par ce qu'il désire notre réussite, il espionne nos moindres faits et gestes et même nos pensées. Il s'est formé auprès de ceux qui par amour et désir de bien faire nous critiquent depuis le plus jeune âge.

Un espion qui nous veut du bien !
Si nous n’y prenons pas garde, cet espion qui nous veut pourtant du bien, va nous gâcher la vie. Il peut être à la source d’un manque d’estime de soi, d’une dévalorisation (« tu es nulle, tu es trop ... tu n’es pas assez... tu ne vaux rien ... tu n'as aucun talent »)
Il aspire une grande partie de notre énergie, provoque la culpabilité et,  pire que cela,  peut nous entraîner dans la dépression.

Réagir : être conscient, des questions à se poser et quelques pistes
Accueillir ces petites voix et accepter qu’elles existent.

  • Repérez les moments où elles arrivent (faim, solitude, inaction ?).
  • Aller à la rencontre de nos peurs, inquiétudes et angoisses.
  • Bouger, sortir, se mettre au travail quand les petites voix se font entendre, sortir de l’immobilisme et de la prostration, faire quelque chose.
  • Apprendre à gérer son stress.
  • Notre critique nous juge, avons-nous l'habitude de juger les autres ?
  • Avons-nous renié certaines parties de nous, avons-nous des désirs non satisfaits, des engagements non tenus ?
  • Travailler à augmenter l’estime de soi et la confiance en ses capacités
  • Tenir un journal intime, écrire à son critique intérieur.

Ainsi, il y a de fortes chances que notre critique interne, se fasse plus discret et même devienne notre meilleur ami !
D'après les travaux en PNL (Programmation Neurolinguistique) sur nos processus internes (nos pensées, notre dialogue intérieur, nos représentations internes).
Cj-coach vous accompagne pour réaliser les défis de votre vie.  

 

 

Publié dans coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Run Coaching 06/05/2014 15:23

Le critique intérieur existe bien en tout personne et ça ne fait pas du bien pour moi parce qu'il m'empêche de faire quelque chose.

cj-coach 06/05/2014 20:52

Il s'agit ici de l'intention positive chère à la PNL !