Comment se défaire d'un problème : l'effet "singe"

Publié le par le blog de cj-coach

Une décision à prendre ? Un problème à régler ? Alors, vous avez un « singe » sur l’épaule… Et si vous vous y prenez correctement vous allez pouvoir vous en débarrasser facilement.  
Si vous avez suivi la méthode en 3 étapes   Bravo ! Vous avez réussi ! Votre « singe » a changé d’épaule !  

Maintenant, c’est l'autre personne qui a un problème à résoudre et vous qui attendez une solution !  L’intérêt de « dresser des singes », c’est qu’ils vont pouvoir vous servir en toutes circonstances et avec pratiquement tout le monde,  dès lors que vous avez à vous défaire d’un problème.


L'effet "singe" : comment cela marche ? 

Vous n'avez rien demandé, vous avez simplement utilisé le désir de cette personne de démontrer qu'elle sait, qu'elle compétente. Peut être même avez vous activé ses besoins de reconnaissance, de puissance, d'admiration... 


Et si le collectionneur de "singes" c'est vous ? 

Vous voilà avec un nouveau "singe" sur votre épaule et votre niveau de stress augmente. 

Conséquences: tout d'abord vous n'arrivez plus à faire votre travail car vous êtes envahi de singes.

Vous devenez suspicieux envers tous, désagréable, vous avez perdu vos talents relationnels. Peut être arrivez vous à les retrouver au sein de votre famille .... pas sûr, il y a chez vous aussi des spécialistes du transfert de singes ! 

 

Comment s'occuper des singes et devenir un grand dresseur de singes ? 

Tout d'abord il faut savoir qu'un singe, cela se nourrit ou s'élimine (s'en occuper ou déléguer) sinon, votre singe va pourrir sur pied et va devenir toxique. 

Voici quelques mesures à prendre rapidement :  

Prendre conscience qu'un nombre de singes qui augmente sans cesse signale un problème plus grave et donc agir avant que la ménagerie vous dépasse.   

Refuser catégoriquement d'adopter les singes des autres, ne pas tomber dans le piège de l'envie de reconnaissance qui sommeille dans le coeur de chaque être humain, comme le désir de bien faire et de démontrer son utilité.   

Responsabiliser chacun vis à vis de la tâche à accomplir. Renvoyer habilement et cordialement la personne à son propre problème, en lui demandant de réfléchir à ses propres solutions; encourager la créativité.  

Etre vigilant : au terme d'une discussion, qui part avec le "singe" ?   

Prendre conscience que votre temps est précieux ainsi que votre énergie. 

    

 CJ-COACH      d'après un article de W.Oncken et D.L. Wass paru dans Harvard Business Review, (pour le consulter : http://www.kingfahdweb.com/library/self-develop/monkey.pdf

 

 

 

 

 

 

 

 

   

Publié dans coaching

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article