la personnalité : l'image que nous donnons de nous

Publié le par le blog de cj-coach

« C'est comme s'il y avait au moins 2 personnes en chacun de nous : qui on est à l'intérieur et qui on montre.  On passe sa vie à essayer de refléter à l'extérieur qui on est à l'intérieur. »  Dustin Offman citant un auteur inconnu


Le mot « personnalité » vient de « Persona » en langue étrusque qui signifie : masques, personnages, rôles, costumes.

Dans la tragédie grecque antique, les acteurs se produisaient sur scène, le visage revêtu d'un masque qui possédait une ouverture au niveau de la bouche ; l'acteur parlait « per sona », au travers du masque.

Remarquons aussi que le mot « quelqu'un » signifie à la fois : quelqu'un et pas quelqu'un (personne)  comme le mot « personne » d'ailleurs.

 

L'image que nous donnons de nous aux autres/ l'image que les autres ont de nous :

 

A côté de l'image « intériorisée » (l'image que nous avons de nous) il y a celle que nous projetons.  

Cette image « projetée » de nous même, l'image de nous que nous nous montrons aux autres va permettre aux personnes avec qui nous sommes en relation de se faire une idée de nous. Cette image « extériorisée » va se constituer à partir de nos comportements, de notre manière d'agir ou d'être en interaction avec eux.

C'est aussi l'image qu'ils ont de nous après avoir passé ces comportements au travers de leurs propres filtres et après les avoir interprétés.

Enfin, dans l'interaction avec eux (la relation) ce sera l'image de nous que nous lirons dans leurs yeux (image reflétée) en fonction de notre propre interprétation.

 

Cela fait donc au minimum trois bonnes raisons de se tromper sur « l'image » de soi !  

  • 1. L'image que nous avons de nous est conditionnée par nos propres «croyances» sur nous
  • 2. Les autres nous voient au travers de leurs propres filtres et ils peuvent interpréter nos comportements
  • 3. «L'effet miroir»: nous lisons l'image reflétée au travers de nos filtres et de nos interprétations.

 

La seule chose vraiment tangible ce sont nos propres comportements (nous avons fait et/nous avons dit) et de ceux là nous sommes responsables.


Masques, personnages, costumes, rôle, fonction
: lorsque nous disons « je suis Médecin, Secrétaire, Tourneur, Directeur… s’agit il de la fonction, de l’individu, ou du personnage ?

 

Quand le moi conscient joue un rôle : Parfois, la personnalité n'est pas ce que nous sommes mais plutôt le ou les personnages que nous jouons pour plusieurs raisons ...

 

« Et Parfois le « quelqu'un » est l'acteur, l'individu, « la personnalité » il s'agit alors du personnage joué. Les costumes que nous empruntons sont une façon de jouer la vie sans être vu, sans être reconnu, pour se déguiser certains mettent des masques, d'autres des costumes.

Notre énergie est souvent plus investie à soigner notre personnage qu'à permettre à l'individu que nous sommes d'exister. Lorsque le sens de l'identité est étroitement lié à l'âge ou à l'apparence nous sommes condamné à souffrir car ces choses changeront. »  «Guy Corneau « Victime des autres, bourreau de soi même »

 

Cesser de s'identifier :

 

Nous sommes bien plus que la somme de toutes nos expériences, de nos émotions, de nos rôles, de nos personnages, de nos croyances, de nos idées, de nos activités, de l'histoire que nous nous racontons à propos de nous.

Il s'agit de « vivre dans la partie la plus grandiose de soi même » comme le dit Bill Ohanlon »

Notre véritable identité est la superposition de tous nos potentiels. S'identifier à une seule partie revient à nous limiter.

 

Une autre manière de s'identifier consiste à construire et vivre dans un soi idéalisé.

Le soi idéalisé, c'est celui que nous avons appris à être pour  être aimable ou acceptable. Il y a des choses que nous nous interdisons de faire par peur d'être rejeté, peur de ne pas être aimé. Ou le contraire, nous avons peur de ne plus être aimé si nous faisons telle ou telle chose. Ce soi idéalisé s'est construit pour nous aider à survivre et nous aider à fonctionner avec sécurité et stabilité. En prendre conscience, permet d'exprimer qui nous sommes.  (D'après Robert Dilts et Stephen Gilligan) 

 

"N'être personne que vous-même, dans un monde qui fait de son mieux jour et nuit pour faire de vous quelqu'un d'autre, signifie livrer la plus dure bataille de l'être humain et ne jamais cesser de se battre." E. E. Cummings

coaching d'identité : www.cj-coach.com

Publié dans Estime de soi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jennifer 09/08/2014 21:02

Bonsoir voilà j ai bessoîn d aide pour changer complètement je suis trop naïve trop gentille toujour a aider mon prochain ne jamais dire non toujour a dire oui je sais pas a qui demander pour changer